Bouteilles à la mer

La partialité d\’un texte vous a heurté? Votre courrier n\’a pas été publié? Faites-le paraître ici, et faites connaître à un large public votre opinion refusée ou escamotée ailleurs.

  • Catégories

  • novembre 2006
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

2006-11-25 Vérité sur une « rumeur »

Posted by lezersbrieven sur 2006-11-25

Envoyé au quotidien Le Monde

Roularta a récemment fait une grosse gaffe en publiant et défendant le dernier brûlot de Norman Finkelstein, « Beyond Chuzpah ». Monsieur Nolf a accompagné cette publication d’une publicité, tambours battants, et d’une longue interview sympathisante dans sa revue Knack.Norman Finkelstein, auteur de « l’Industrie de l’Holocauste »(sic) est un copain du fameux gauchiste et négationniste Noam Chomsky. Finkelstein défend dans son dernier livre la thèse suivante: »L’Holocauste est la meilleure des choses qui ait pu advenir aux Juifs! » Le même défend bec et ongles ses amis du Hezbollah, qui plaide ouvertement pour la destruction totale d’ Israël et des Juifs! » On ne publie pas impunément un tel
pamphlet antisémite d’un ancien prof. de Harvard Université américaine fameuse qui l’a balancé doucement à la porte pour cause d’excès d’anti-sionisme.

Maintenant il est professeur à la De Paul University de Chicago, mondialement connu comme centre de fondamentalisme catholique et d’anti-sémitisme pervers.

J. P.Stroobants se trompe énormément en accusant les Juifs Belges de chercher querelle à monsieur Nolf pour des motifs louches. Vous trouvez l’explication de la colère de la Communauté Juive de Belgique plus haut. Le plus facile reste évidemment toujours d’accuser les Juifs de motifs ignobles.
En plus c’est devenu politiquement correct!

Y.V.

L’article orginal du Monde se trouve ici.

La fausse rumeur sur Roularta
LE MONDE | 22.11.06 | 15h49
BRUXELLES CORRESPONDANT

l y a quelques mois, un courrier électronique a alerté des cadres de Roularta. Venu de France, il décrivait l’entreprise de presse flamande de Rik De Nolf comme « antisémite ». C’était, peut-être, le début d’une campagne visant à déstabiliser le nouveau propriétaire de L’Express. On ignore d’où la rumeur est partie. Peut-être d’Anvers, où l’importante communauté juive n’apprécie pas les prises de position de Knack, le titre phare du groupe, contre la politique suivie par Israël.
Quand il a été prévenu des bruits qui couraient à Paris, Rik De Nolf n’a pas jugé utile de répliquer. Cet ultra-pragmatique, ce technocrate qui dirige depuis vingt-cinq ans le groupe fondé par son père et l’a transformé en un empire de 2 600 salariés, coté en Bourse et fort d’un chiffre d’affaires de 525 millions d’euros, déteste l’idéologie, la politique et les réseaux d’influence. Il estime « évident pour tout le monde » qu’il n’est pas un sympathisant de l’extrême droite. Ses journaux refusent d’ailleurs les publicités du parti xénophobe Vlaams Belang.

Issu d’une famille de Roulers, petite ville de Flandre occidentale, berceau et centre névralgique du groupe, M. De Nolf ne cache pas qu’il est catholique pratiquant. Pour autant, il n’a jamais songé à intervenir auprès de ses rédactions afin qu’elles militent contre la dépénalisation de l’avortement, la légalisation de l’euthanasie ou le mariage des homosexuels.

Lorsqu’il s’est associé à l’ultralibéral Jimmy Goldsmith, patron de L’Express à l’époque, pour transformer l’hebdomadaire belge Le Vif en Le Vif-L’Express, c’est, explique José Manuel Nobre-Correia, professeur de journalisme à Bruxelles, parce qu’il était le seul patron de presse parisien qui avait « quelque chose à vendre en Belgique ». A savoir une diffusion de 15 000 exemplaires. « De Nolf vend du papier et de la publicité, avec des rédactions compétentes, qu’elles soient de gauche ou de droite », souligne un journaliste du groupe.

Jean-Pierre Stroobants

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :