Bouteilles à la mer

La partialité d\’un texte vous a heurté? Votre courrier n\’a pas été publié? Faites-le paraître ici, et faites connaître à un large public votre opinion refusée ou escamotée ailleurs.

  • Catégories

  • novembre 2006
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

2006-11-04 NON-ASSISTANCE A LECTEUR(S) EN DANGER

Posted by lezersbrieven sur 2006-11-04

envoyé au quotidien Le Soir.

Si le dénommé Kuczkiewicz n’était pas encombré d’un anonymat médiocre auquel il croit échapper en attaquant Israël, il s’occuperait de vrais massacres, de vrais racistes, de vrais génocides et de vraies corruptions.
L’actualité est hélas riche de vraies tragédies et il nous aurait ainsi épargné son caca nerveux du 2 novembre sur la prétendue  » non-assistance à peuple(s) en danger  » au Proche-Orient.

Dans le style scolaire de ce pâté ridicule, nous aurions alors pu lire :
 » Les opérations militaires soudanaises au Darfour sont un élément peu audible par une opinion publique mondiale intéressée par le seul chaudron proche oriental. Comme sont peu audibles les morts, exclusivement noirs et musulmans, assassinés tous les jours en petit nombre par des frères en islam à la peau plus claire. Depuis le début des massacres, ces  » petits nombres  » aboutissent pourtant au chiffre de 300.000, dont la presque totalité de civils.
La guerre lancée contre le Darfour, y causant le génocide programmé d’un peuple entier mais aussi le déplacement de 2.000.000 de réfugiés privés des yeux et de la parole de journalistes au service exclusif des  » réfugiés  » palestiniens depuis 1949, n’a pas suscité un quelconque courant de sympathie en faveur de cette région située à l’ouest du Soudan.
Avec pour résultat l’incapacité pour l’ONU d’y envoyer une force multinationale destinée à protéger la population martyre, etc. « 

La communauté francophone de ce pays ne semble pas en avoir conscience, mais c’est un peuple de lecteurs qui est sous nos yeux étouffé, abruti, abêti et, par  » petites doses « , décervelé.
Cette  » expérience  » est le fait d’un journal dont les journalistes-camarades-de-bac-à-sable-de-Kuczkiewicz refusent de se soumettre à l’épreuve de l’intelligence.
Un journal où les contributeurs occasionnels s’acquittent opportunément, dans des rubriques poubelles  » opinions « ,  » forum  » ou  » courrier des lecteurs « , de dire pour le compte des signatures officielles ce qu’elles n’osent pas (encore) écrire pour ne pas s’exposer au risque de poursuites pour incitation au crime et/ou à la haine raciale, ajoutant ainsi la lâcheté à l’ignominie.

Et que font la direction et les actionnaires? Rien.
Ils ne voient pas, ni n’entendent la sourde plainte d’un peuple de lecteurs affamé d’objectivité et d’honnêteté, dont on ne s’étonne pas qu’il soit chaque jour un peu moins nombreux à lire une prose indigeste avant de la renier complètement.
Y a-t-il une seule justification pour ne pas enfin mettre un terme au martyre des lecteurs de ce journal et à l’entêtement suicidaire de ses dirigeants ?

Les lecteurs méritent mieux que cela, et chaque jour d’inaction les rend presque aussi bêtes et méchants que leurs bourreaux.

En attendant, la seule utilité des Monsieur Kuczkiewicz est d’enseigner qu’Israël n’est pas seulement l’unique assurance qui couvre valablement la vie des juifs, chez lui ou en diaspora, mais aussi, et peut-être surtout, l’état qui préserve certains citoyens d’autres nations de ce qu’ils voudraient à nouveau leur faire, s’il n’existait pas.

I.F.

l'éditorial de Jurek Kuczkiewicz Lisez l’éditorial de Jurek Kuczkiewisz

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s