Bouteilles à la mer

La partialité d\’un texte vous a heurté? Votre courrier n\’a pas été publié? Faites-le paraître ici, et faites connaître à un large public votre opinion refusée ou escamotée ailleurs.

  • Catégories

  • novembre 2006
    L M M J V S D
    « Oct   Déc »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

2006-11-02 Presse cancerigène et appauvrie?

Posted by polop sur 2006-11-03

Envoyé au journal Le Soir

Dans l’édition de ce mardi, une demi page est consacrée à l’article de Monsieur Serge Dumont quant à l’uranium appauvri qui serait utilisé dans des roquettes larguées par Israël sur le Liban.

Une lecture critique de ce reportage décèle que qu’il n’est basé sur aucun fait prouvé. La seule référence est celle d’un scientifique du parti écologiste anglais et d’un laboratoire qui n’est pas approuvé par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Le contingent de l’armée belge au Liban fait d’ailleurs savoir ce mardi soir qu’il n’a mesuré aucune radioactivité en dehors de la normale naturelle. Le reste de l’argumentaire utilisé par Serge Dumont semble d’avantage reposer sur des conversations de salon. L’armée israélienne a d’ailleurs démenti absolument l’utilisation de l’uranium appauvri dans les munitions utilisées au Liban. Un démenti qui comme d’habitude ne peut convaincre M. Dumont qui a une fois pour toute décider que seul lui dispose de la vérité. Le peu de sérieux de son reportage est confirmé quand il insinue qu’une vingtaine de chercheurs du PNUE font une enquête approfondie à propos de l’utilisation de l’uranium appauvri. Renseignement pris auprès du quartier général du PNUE, n’est seulement faite que l’habituelle évaluation « après-conflit » sur tous les aspects de pollution potentielle. La radioactivité n’étant pour eux qu’un des aspects accessoires. Aucun rapport d’analyse n’a encore été publié.

Dans le cas présent, il devient incompréhensible qu’un journal dit sérieux puisse faire ses choux gras de rumeurs, de prétendues informations. Le rôle que devrait avoir en l’occurrence tout média qui respecte son lectorat est de vérifier valablement ses sources et de rapporter les faits en toute vérité. En ce sens monsieur Serge Dumont nous semble avoir failli à sa tâche.

Cette désinformation est du même style que celle du communiqué de l’AFP du 29 juillet 2006, qui affirmait : « La marée noire déclenchée à la suite d’un bombardement israélien sur la centrale électrique de Jiyé (sud de Beyrouth), expose les populations libanaise et syrienne à une hausse des risques de cancer, ont averti mardi des experts et la porte parle d’Info Rac. » Madame Simonetta Lombardo du Centre italien d’information de la Convention de Barcelone (convention signée en 1976 pour la protection de la Méditerranée sous l’égide du PNUE et dont 22 pays sont aujourd’hui signataires). Or, lors de cette conférence de presse aucun échantillon de cette nappe d’hydrocarbure n’avait encore été déposé dans un laboratoire compétent.

Dans aucun des cas de marée noire, Amoco Cadiz, Exxon Valdez ou de l’Erika, le risque de cancer lié au pétrole brut n’a été mentionné dans la presse. Ainsi, contactée, la Fédération belge du pétrole nous informe que le risque est très minime et seulement prouvé dans des conditions extrêmes de laboratoires ou pour des personnes directement impliquées au nettoyage des côtes. Approchée, Mme Lombardo s’appuie sur toutes sortes de données chimiques, dont elle ne comprend manifestement rien, et devant notre scepticisme, se réfère à une étude « sérieuse » qui aurait été menée par le recteur de l’Université de Sienne, le Professore Dottore S. Focardi. Vérification faite, ce professeur n’est ni médecin, ni chimiste, mais spécialiste de la faune marine et plus précisément des chelidae (variété de tortues). Interrogé, le Professore Dottore S. Focardi, a avoué qu’il ne disposait d’aucun échantillon de cette nappe d’hydrocarbure et qu’il n’avait connaissance d’aucun résultat d’analyse et encore moins de contre-expertise. Rapportant ces fait à Mme Lombardo, celle-ci a répliqué que l’organisation mondiale de la santé (OMS) était impliquée dans cette étude. Contactée, le porte-parole de l’OMS nous a confirmé qu’il faut deux ans d’analyse et d’étude avant d’émettre un avis et que d’autre part le gouvernement libanais n’a même pas demandé d’étude à son organisation trois mois après ces évènements. L’OMS ‘a réfuté cette affirmation aucune recommandation n’a été formulée pour la protection de la population.

A ce jour aucun communique de l’OMS concernant le facteur prétendument carcinogène n’a paru sur leur site. La recherche de la vérité n’est pas chose simple mais elle nous à conduit à la porte-parole du PNUE, qui avait déjà correctement signalé au mois d’août que l’on ne disposait pas d’échantillons pour évaluer les risques pour la santé. Cette information n’a été reprise que par la BBC, alors que les autres médias n’ont diffusé que le communiqué douteux de l’AFP et les affirmations sans fondements de Mme. Lombardo. La porte parole du Programme des Nations unies pour l’Environnement nous confirma qu’il n’y avait aucune indication précise sur le risque aggravé de cancer et que le PNUE jugeait l’information diffusée par Info Rac pour le moins prématurée. Elle nous confirmait que l’AFP et Info Rac se basaient sur un témoignage d’un responsable local et qu’il s’agissait sans doute d’une « extrapolation » de la part de cette personne qui aurait eu « une poussée d’adrénaline » pendant les évènements.

Il nous semble que cette attitude professionnellement peu déontologique ressemble étrangement à une volonté de stigmatiser l’Etat d’Israël

Ainsi l’AFP, Info Rac présentent des rumeurs comme des faits et pis encore, s’acharnent à soutenir des accusations sans fondements. Toujours est-il que l’AFP et la plupart des médias ont repris cette information sans tenter de la recouper et sans rapporter les réserves du PNUE et de l’OMS à ce sujet. On pourrait dès lors soupçonner qu’il s’agit une fois de plus de ces manipulations, photos truquées nombre de morts augmentés, etc., comme celles dénoncées dans un article « Images et arithmétique macabres » publié dans la presse ou bien encore, la photo du belge Bruno Stevens sur la une de journaux Américains qui montre un tas des pneus en flamme et qu’il fait passer pour un F16 israélien abattu. Cette manière d’agir à l’égard d’Israël ressemble fort à une imposture, voire à une « actualisation » des rumeurs qui au Moyen-âge qui accusait les Juifs d’avoir empoissonné les puits afin de répandre la peste.

L’attitude de l’AFP, d’Info Rac, de Monsieur Serge Dumont et de certains médias et organisations qui diffusent des rumeurs et non des informations vise apparemment à diaboliser l’Etat d’Israël. Y aurait il une presse atteinte d’un sérieux cancer, d’un niveau d’information appauvri qui trompe son lectorat à des fins partisanes.

P. C.& R. G.

L’article de Serge Dumont Dimensions: 28,7 cm X 26,5 cm.

Le correctif une semaine après le courrier envoyé. Dimensions 8,6 cm X 12,0 cm.

Donc un rapport de 1/7,4 pour ce correctif par rapport à la désinformation du départ.

Nous avons la certitude que le quotidien et en particulier le redacteur de l’international, Jurek Kuczkiewicz, a personnelement bloqué pendant une semaine ce courrier de lecteur pour ne publier que ce petit démenti. Kuczkiewicz est aussi la personne qui avait refusé de publier quoique ce soit sur les multiples manipulations d’images pendant la guerre au Liban.
Extrait de la déclaration des devoirs et des droits des journalistes:

Article 1 : Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui même, et, ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.

Article 2 : Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.

Article 6 : Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.

5 Réponses to “2006-11-02 Presse cancerigène et appauvrie?”

  1. Confirmation que cette histoire inventée par le « journaliste » Robert Fisk, le « scientifique » Chris Busby et dans Le Soir par Serge Dumont n’étaient que des mensonges vient d’être communiqué par le PNUE.
    Le communiqué de presse du PNUE en anglais.
    Le journal Libanais Daily Star avait déjà annoncé le 1 novembre qu’il n’y avait pas d’uranium appauvri au sud Liban.

  2. […] Et si ce n’est pas le cas, que les rectifications ne sont pas à la hauteur, ils prennent la peine de mesurer et comparer l’importance respective accordée à des fausses nouvelles et à leurs rectificatifs. C’est un travail dont l’impact concret dans les médias est difficilement mesurable, mais il agit précisément au niveau où la démocratie l’emportera, si elle doit un jour gagner la guerre actuelle, à celui des citoyens éveillés et responsables. […]

  3. Un lecteur attentif nous fait remarquer que le même Serge Dumont avait écrit en mai 2002 dans le Vif/L’Express que le Père Jacques Amateis avait été tué à Betlehem par l’armée Israélienne. Cette information n’a jamais été corrigée par le « journaliste » et cette correction a été refusée expressément dans les numéros suivant par le directeur du Vif de l’époque, Jacques Gevers. Notre lecteur detient encore le courriel mensonger de Jacques Gevers qui avait prétendu que le démenti de la mort du Père Amateis est arrivé après le bouclage du journal (le mardi soir 2 avril 2002).

    On trouve encore sur l’internet:
    Un prêtre catholique tué à Bethléem: l’Eglise dément
    02/04/2002 16:44
    Le prêtre italien Jacques Amateis sain et sauf à Bethléem
    Reuters le 02/04/2002 16:36

    « Il aura fallu », selon notre lecteur, « au moins 6 semaines après réception de son courrier à Jacques Gevers pour inventer ce mensonge de bouclage. »

  4. Robert Fisk, auteur de ce mensonge a reçu le prix du meilleur « canard » de l’année:
    http://www.honestreporting.com/articles/45884734/critiques/2006_Dishonest_Reporter_of_the_Year_Award.asp

  5. […] reine Fabiola a plus de chance que le Père Amateis qui ne fut jamais ressuscité par Jacques Gevers du temps héroique du Vif / L’Express […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :