Bouteilles à la mer

La partialité d\’un texte vous a heurté? Votre courrier n\’a pas été publié? Faites-le paraître ici, et faites connaître à un large public votre opinion refusée ou escamotée ailleurs.

  • Catégories

  • septembre 2006
    L M M J V S D
    « Août   Oct »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

2006-09-03 Des Femmes d’aujourd’hui ou de 1940?

Posted by nirel sur 2006-09-04

Echange du courriel avec la rédactrice en chef de Femmes d’Aujourd’hui sur l’éditorial du 24/08/2006.

envoyé le 30.08.06

Madame,

Votre édito de cette semaine m’a profondément interpellé. Le poids des mots, sans le choc des photos….

Dans un premier temps je soulignerais que « de ce côté de la planète » les conflits sont légions et que malheureusement tout le monde n’a pas eu la chance cet été de bronzer sur les plages ensoleillées. Un simple exemple: en Belgique 13% de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

De tous les conflits internationaux, le seul que vous pointez du doigt est celui du Moyen-Orient, occultant tous les autres conflits de la planète (Darfour, guerre civile en Irak pour exemple).

Emotion sélective?

Si je vous suis bien vous imputez la responsabilité de celui-ci à Israël. Je reprends vos mots « … des innocents se font massacrer » pour  » Eliminer l’axe de la terreur et de la haine »… Pour moi sortir ainsi une phrase de son contexte, apparemment d’un discours de la ministre israélienne des Affaires Etrangère, et la lâcher en pâture s’appelle de la manipulation.

Vous écrivez « un raisonnement par l’absurde », c’est vous qui faites ce raisonnement.

Vous usez et abusez des mots tels « guerre indigne » (depuis quand une guerre est digne?), « massacres inutiles » (depuis quand les massacres sont utiles?).

Je continue votre raisonnement:

– « Israël veut éradiquer le Hezbollah »: ignorez-vous que le chef du Hezbollah tout comme son « employeur » le président iranien qui l’arme, proclament haut et fort la destruction de l’état d’Israël? Qui veut éradiquer qui?

– « … les Etats Unis supprimer le terrorisme »: vous préférez peut-être qu’ils fassent des petits?

– « … Les compagnies pétrolières se remplir les poches »: depuis quand sont-elles des entreprises caritatives?

Aussi lorsque vous écrivez « Cela ne finira donc jamais », je vous répondrais: non. Non, tant qu’il y aura des gens qui alimenteront le conflit en manipulant l’information.

Les exemples d’impostures médiatiques visant a dénigrer l’état d’Israël sont malheureusement légions. Ainsi les 920 photos truquées que l’agence Reuters a retiré le 07/08/06 Sur la 2e guerre du Liban par son photographe libanais.

Savez-vous Madame, que les journalistes au Sud-Liban ne sont pas libres de leurs mouvements ni de leurs reportages. Ils sont obligés de louer les services d’un interprète qui leur sert de guide suivant un barème déterminé par le Hezbollah. Si les journalistes du Corriere della Serra comme ceux du Spiegel ou de CNBC ont avoué avoir subi des pressions et des menaces, la presse belge, elle brille par son silence quant à ce point capital.

Israël est et reste la seule démocratie du Moyen Orient, aussi imparfaite soit elle je la préfère à la plus parfaite des dictatures. En Israël une vie est une vie, n’en déplaise à ses détracteurs, Israël l’a prouvé dans les attaques ciblés contre le Hezbollah, en avertissant au préalable la population libanaise à quitter les lieux que son aviation allait bombarder. Le drame que les médias dans leur ensemble ont occulté c’est que le Hezbollah a pour stratégie de se cacher dans la population qu’elle retient en otage et d’où elle opère sans état d’âme. En passant sous silence cette macabre stratégie et en se faisant l’écho de la propagande du Hezbollah l’opinion internationale a tous les niveaux se fait indirectement complice des massacres tant du côté Israélien que libanais.

Quelles valeurs les démocraties occidentales défendent t’elles lorsqu’elles tente de renverser la situation en faisant passer l’agressé pour l’agresseur, en condamnant uniquement les pays démocratiques au sein desquels un réel débat existe comme, on peut le suivre aujourd’hui en Israël quand à la stratégie militaire mise en oeuvre face a plus de 3000 bombes tirés depuis le Liban. Je n’entend pas de telles voix s’élever dans le camp du Hezbollah.

En terminant votre édito vous vous dites « impuissante »: au contraire vous êtes puissante, vous avez par votre position de rédactrice en chef le choix de jeter de l’huile sur le feu ou celui de prendre le temps d’ouvrir votre regard et de replacer les faits dans leur contexte avec vigilance.

C’est un travail certes plus exigeant mais nécessaire pour ouvrir la voie d’une information authentique.

Je vous remercie de votre attention.

N. P.

—-

Réponse du 31.08.06

Madame,

Je comprends parfaitement votre indignation et vous remercie d’avoir pris la peine de m’écrire pour m’en faire part. Vous n’êtes pas la seule à l’avoir fait d’ailleurs, j’ai effectivement blessé plusieurs personnes. Je m’en excuse, le but à atteindre n’étant pas celui-là. J’ai toujours été mesurée dans mes propos sur le conflit qui oppose Israël aux Palestiniens. Voyant le point de vue des uns et des autres, mais cette fois-ci, comme plus de 60% d’Européens d’ailleurs (source: TNS Opinion), je suis profondément déçue et choquée par ce qui a été fait au Liban et à d’innocents civils. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit: je suis bien sûr totalement opposée au Hezbollah et au terrorisme. Dans ma grande naïveté, j’estime qu’une telle attaque d’Israël ne peut déboucher que sur un sentiment de haine et de vengeance grandissant. Il y a d’autres méthodes que la destruction de vies humaines. Quel que soit le motif, je ne le cautionnerai jamais. Vous, oui? Et, de tous les conflits internationaux, ce n’est pas du tout le seul que nous pointons du doigt. Dans ce sens, je me sens offensée, comme si vous m’accusiez de parti pris contre Israël. Vous parlez de désinformation, mais il faut bien se fier à la presse. Durant tout le conflit, mes sources auront été le Nouvel Observateur, Le Soir et les JT de la Une et de TF1. Tous partageaient la même indignation.

Je comprends que nous ne nous mettrons pas d’accord sur ce sujet sensible. Cet édito a provoqué des réactions négatives, il a récolté également de nombreuses félicitations. Où se situe la vérité?

Cordialement,

Anouk Van Gestel

—–

Réponse à la réponse le 02.09.06

Madame,

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre. Dans votre réponse, vous écrivez : « J’estime qu’une telle attaque d’Israël… », tout comme dans votre édito il me semble que c’est à Israël et aux U.S.A que vous vous en prenez. Aussi permettez-moi de vous faire partager un article paru dans libération le 21/09/01 écrit par Michel Montreuil et qui a pour titre « Le désespoir ne saurait tout justifier », article écrit suite aux attentats du 11 septembre.

« Devant le meurtre de masse de plus de 5000 personnes en deux heures, quel terrible raisonnement peut conduire à immédiatement rechercher une justification, une explication et donc un degré de compréhension, pour les meurtriers, aux dépens des sociétés attaquées? Cette démarche étrange est reprise à chaque attentat-suicide des kamikazes palestiniens tuant et amputant des dizaines de civils israéliens. En creux de ce même raisonnement, et en dépit des chronologies d’attentats épousant le plus souvent les périodes d’espoir dans les processus de paix, s’établi l’idée que les victimes ne seraient pas si innocentes que ça, car coupable de vivre à New York ou à Tel Aviv, passives complices des « entités impies », donc passibles de mort. Les souffrances, le chômage, la haine et le sentiment d’humiliation donneraient le permis de tuer en masse, avec la compréhension, forcément mesurée, de tant de nos « penseurs ». Plus les attentas seraient aveugles et meurtriers, plus ils indiqueraient le niveau de désespoir du meurtrier et de son peuple et plus ils établiraient la responsabilité aggravée des victimes dans leur propre assassinat. Quand les Etats-Unis ou Israël sont attaqués pour leur démocratie, leur pluralisme et la valeur ultime donnée à la vie, quelle hypocrisie à exiger de leurs citoyens d’accepter d’être tués et dans le même souffle, leur demander empathie pour les meurtriers, créativité dans les voies de la réconciliation et sentiment de culpabilité pour le simple fait de rester en vie »

Croyez-vous sincèrement qu’Israël aurait attaqué le Liban sans avoir au préalable été agressé?

Est ce l’armée israélienne qui a transformé la population du sud du Liban en bouclier humain? C’est facile de critiquer la stratégie militaire israélienne et d’hurler avec les loups mais je pense qu’en matière de conflit la Belgique et les autres pays européens n’ont de leçon à donner à personne.

Si chacun balayait devant sa propre porte … le monde serait plus propre…

Le problème, voyez-vous madame, comme le souligne Jean Pierre Le Goff (sociologue) c’est que même si vous ne voulez pas d’ennemi,… « c’est l’ennemi qui vous désigne »…

Comment puis je me fier à la presse face à des « infos » d’une part émanant de pays ou la liberté de presse n’est pas respectée, et d’autre part en ce qui concerne les médias que vous me citez qui s’abreuvent tous a la même source: l’AFP (organisation sous tutelle du gouvernement français et plus précisément son ministère des Affaires Etrangères)

Pourquoi ce « il faut bien »? Pourquoi cette résignation?

Personnellement, le fait de comprendre plusieurs langues me permet de confronter différents points de vues selon les médias que je lis où que j’écoute, et ainsi de me faire ma propre opinion. Je trouve dangereux d’essayer de justifier son point de vue par le fait de faire partie « des 60 % qui… »

Je n’ai pas la prétention de convaincre qui que se soit de quoi que ce soit, je suis pour le débat d’idée mais pour moi il est essentiel que celui ci se développe sur des bases saines.

Pour terminer, et permettez moi d’insister, ce qui m’a profondément choqué ce sont les raccourcis employés dans votre édito de nature à importer un conflit et à alimenter encore et toujours les haines entre les différentes communautés. Pourquoi? Dans l’intérêt de qui? Pourquoi cette sollicitation de dons en faveur du Liban uniquement? Les Israéliens n’ont-ils subit aucun dommage? Les 3000 roquettes lancées par le Hezbollah n’ont-elles faites aucunes victimes civiles, causées aucunes destructions?

Une vie est-elle plus importante à vos yeux qu’une autre?

Par rapport à la désinformation je vous invite à lire les articles suivants:

La Libre et Cid

Je vous remercie pour votre attention et je me demande si vous auriez le courage éditorial de faire passer ce mot dans votre magazine…

N. P.

Lire l’éditorial.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :